Taille de formation et entretien d’une haie

Posté dans : Conseils | 0

Plantation et « construction » de la haie

Pour qu’une haie soit esthétique et le reste à long terme il faut qu’elle soit bien « construite ». Ne plantez pas trop serré, les arbres pousseront plus vite avec de l’espace.

N’attendez pas qu’elle atteigne la hauteur souhaitée pour tailler sinon elle risque de se dégarnir sur la partie basse et de devenir trop dense à la cime puis dépérir.

Une fois plantée attendez la 2 ème année, voir la 3 ème année pour les arbres à croissance lente, avant d’effectuer une première taille. Avant l’hiver pour les variétés à floraison printanière comme les conifères et au tout début du printemps pour les variétés à floraison estivale. Ne jamais tailler par températures négatives.

Il s’agit de couper au sécateur les branches trop longues qui dépassent des flanc de la haie et d’étêter légèrement les variétés qui ont tendance à monter trop vite pour les étoffer à la base.

Enlevez éventuellement des branches beaucoup plus grosses que les autres, disgracieuses ou déséquilibrant la structure des arbustes.

Répéter l’opération annuellement et commencer à tailler au taille-haie en effleurant les arbustes pour enlever uniquement les branches qui dépassent des flancs. Etêter légèrement tous les 2 ou 3 ans  pour que les branches aient une structure saine et non de type  » palmier » (une seule branche et des ramifications à la cime) qui finissent par dépérir.

Entretien

Taille tous les ans ou 2 fois par an pour les variétés à croissance rapide comme les troènes.La taille s’effectue au printemps ou à l’automne, le mois de juin est le mois idéal car la pousse printanière est presque terminée et les arbres ont le temps de bien cicatriser en été, de plus les jeunes rameaux seront bien lignifiés pour l’hiver.

Tous les cinq ans environ il convient d’effectuer une taille de rajeunissement, enlever le bois mort, couper éventuellement des branches de trop grosse section pour le taille haie.

Il faut également veiller à nettoyer l’intérieur des haies des débris végétaux qui peuvent s’accumuler, secouez les branches, laisser l’air circuler à l’intérieur de la haie, cela plait beaucoup aux arbres, les résultats sont souvent visibles après quelques semaines.

Laissez un couvert végétal au pied des haies (feuilles, restes de tonte, mousses, fins débris de la taille ), cela maintient le sol humide, fertilise et embelli la haie.

Ne bêchez pas le pied des haies au risque de couper des racines des premiers centimètres du sol, couche la plus fertile, ce qui assèche et casse la structure du sol et le micro-système d’organismes qui l’enrichissent.

 

Martin@Areajardins

Une jolie pelouse toute l’année

Posté dans : Conseils | 0

L’entretien pour avoir une belle pelouse n’est pas compliqué , il nécessite surtout quelques interventions régulières.

DSC02691
N’attendez pas trop, tondez souvent!

La tonte

Une fois par semaine idéalement. Tondre plus haut l’été et avant l’hiver afin d’éviter le jaunissement et d’isoler le sol des températures trop extrêmes.

A chaque tonte de nouveaux brins de gazon naissent à la base des plants, la touffe s’élargit et la pelouse se densifie. Une pelouse dense évite aux graines de mauvaises herbes qui volent de germer et d’avoir de l’espace pour grandir puis produire à leurs tours des milliers de graines. Dans les golf les green sont souvent tondus quotidiennement.

Ne coupez pas plus d’un tiers de la hauteur à chaque tonte. Si vous avez laissé tout de même la pelouse monter très haut, descendez là en plusieurs fois en attendant quelques jours entre chaque tonte sous peine d’avoir un gazon tout jauni, la partie basse manquant de lumière.

Attendre plusieurs semaines pour tondre surtout en période végétative ou humide peu s’avérer très pénible, produire beaucoup de déchets en une fois et être finalement plus long que 2 tontes plus rapprochées.

    

La scarification

Une fois par an. On sous-estime souvent l’importance de la scarification mais elle permet d’enlever la couche de feutre qui se forme sur le sol ( débris végétaux qui moisissent) qui étouffe et freine la croissance du gazon.

Par ailleurs la scarification enlève la mousse et limite sa prolifération, c’est un entretien indispensable, sauf dans les régions sèches, si on veut garder une pelouse de graminées. A effectuer au début du printemps afin que les trous laissés soient rapidement comblés par la pousse du gazon.

La fertilisation

jolie pelouse
Un engrais organique azoté permet de reverdir les gazons vieillissants

Une fois par an. Appliquer à la volée un engrais organique riche en azote sous la forme de granulés fins pour une bonne répartition et diffusion. Les engrais s’appliquent en période végétative pour qu’ils soient efficaces (printemps et septembre/octobre).

Les engrais liquides sont à proscrire: ils brulent plus facilement les plantes en cas d’excès et ruissellent trop vite dans le sol, leur action est donc limitée et ils arrivent plus rapidement dans les nappes phréatiques.Vous pouvez également directement épandre de la terre du terreau ou du compost tamisé très finement au préalable.

Désherber

Au fur et à mesure. Tout comme les travaux ménagers, il suffit de quelques minutes si on les effectue régulièrement, des heures si on attend trop. Enlevez les herbes non désirées dès qu’elles apparaissent (utiliser un couteau par exemple pour avoir la racine).

Toutes les herbes habituellement non désirées ne sont pas à proscrire, le trèfle par exemple est une plante très utile au jardin, et apporte une touche fleurie, certains gazons sont dorénavant vendus avec des semences de trèfles ou d’autres fleurs mais certains préférerons tout de même une pelouse uniforme.

_____________________________

L’aération est inutile si vous n’utilisez pas d’engrais chimique ,et que vous avez une bonne gestion du jardin et un apport organique, les vers de terre aèrent à votre place. A condition que vous n’ayez pas beaucoup de passage et de tassement sur la pelouse.

A éviter: 

• Le mulching dans les régions humides si on ne veut pas avoir de mousse.

• L’excès d’engrais qui peut bruler voire tuer le gazon.

• Les tontes sévères

• Laisser les herbes non désirées monter en fleurs

 

Martin@Areajardins

 

Le bac à compost

Posté dans : Conseils | 0

Pourquoi avoir un bac à compost et y mettre tous les déchets organiques?

DSC09443-1024x768 Obtenir gratuitement du compost,un amendement très riche pour les plantes ce qui peut éviter l’achat d’engrais et de terreau.

 Éviter les pollutions inutiles (transports, traitements) en recyclant directement sur le lieu de consommation.

Réduire les déchets ménagers, dont les déchets organiques représentent une grande part, et qui ont une faible valeur énergétique.Le traitement des déchets est un des postes de dépenses les plus importants auquel sont consacrés les impôts locaux.

 

Toutes les infos pour faire un bon compost ici: http://www.compostage.info/index.php

 

Le paillage

Posté dans : Conseils | 0

Le paillage consiste à épandre des matériaux d’origine minérale ou végétale sur la terre , il favorise les cultures.

Les avantages du paillage

Limiter l’évaporation de l’eau contenue dans le sol.

Isoler des écarts de températures, protéger des plantes du gel ou des températures trop fortes.

Éviter la germination de plantes non désirées.

Augmenter la faune de micro-organismes utiles au bon fonctionnement de l’écosystème.

Enrichir le sol en se dégradant.

Améliorer l’aspect esthétique en accentuant les contours et les contrastes.

 

Les types de paillis

Copeaux de bois
Copeaux de bois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

galets
Graviers, galets, roches volcaniques, paillettes et autres matériaux d’origine minérale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

paillis-chanvre
La paille de chanvre ou de lin

 

coco
La coco

 

 

 

 

 

 

 

Plantes invasives

Posté dans : Conseils | 0

Depuis que l’homme a commencé à maitriser l’agriculture, il y a toujours eu des échanges de plantes et de graines entre différentes régions du monde.Le cyprès d’Italie, par exemple, si caractéristique du paysage méditerranéen est en fait originaire d’Asie.Il a sans doute été importé il y a plusieurs siècles par la route des Indes et s’est bien acclimaté.

Le buddleia est une plante à proscrire dans nos régions

De nos jours on trouve de plus en plus de plantes « exotiques » dans nos jardins.Le problème est que certaines de ces plantes ont une croissance rapide et ont une reproduction aérienne très prolifique et se propagent exponentiellement années après années au détriment des essences locales.De ce fait tout l’écosystème de certaines régions s’en trouve bouleversé et certains petits mammifères,papillons, insectes et donc oiseaux peuvent disparaitre à cause de ce remplacement de végétation.

Soyez donc vigilants pour ne pas utiliser ce genre de plantes dans vos jardins.

Voici une liste des ces plantes ici

Martin@AreaJardins